Les communications du Colloque Pères en solitaire : Marie Vogel, Anne Verjus, « Le droit des pères à faire famille : quelles mobilisations pour quels droits ? »

La communication de Marie Vogel et Anne Verjus :

Vogel_VerjusoralDDpères

Ethnologie Française, Parenté et paternités en Europe

Le numéro 2012/1 de la revue Ethnologie Française, qui porte sur les questions de parenté et de paternité en Europe,  nous a permis de publier de premiers résultats :

https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise.htm

paterniteEthnoFrançaise

Les communications du colloque Pères en solitaire : Veronika Nagy, « Paternité et parenté dans les litiges relatifs aux enfants « 

et voici la communication de Veronika Nagy :

com_marseille_veronika

Communications au colloque « Pères en solitaires » : Agnès Martial, « Conjuguer la paternité au temps de l’après-rupture : des trajectoires plurielles »

Voici l’intervention d’Agnès Martial

InterventionperesMartial

patercolloque

Les communications du colloque Pères en solitaire : Martine Gross, « Paternité gay et coparentalité, Le coût de l’altérité sexuelle »

Voici la communication de Martine Gross :

Paternite gay et coparentalite v1

Paternitégayetcoparentalité

 

Les communications du colloque Pères en solitaire : Arnaud Régnier-Loilier, « Quand la séparation s’accompagne de la rupture du lien père-enfant »

Voici la communication d’Arnaud Régnier-Loilier :Rupture lien père enfant_FINAL

Paternités contemporaines : nouvelles normes, nouveaux usages ?

 

 

Journée d’étude

25 novembre 2011

Laboratoire Triangle, École Normale Supérieure de Lyon

 Site Descartes, 15 parvis René Descartes, Lyon

(Métro ligne B, arrêt Debourg)

 

Quatrième rencontre organisée dans le cadre du programme ANR « Pères en solitaires. Paternité et nouvelles trajectoires familiales », cette journée d’étude viendra interroger l’évolution des normes et usages relatifs à la définition contemporaine de la paternité, saisie dans les situations familiales succédant aux ruptures conjugales. Ouvrant la réflexion comparative initiée entre la France et l’Espagne à la situation italienne, les contributions permettront de porter sur la paternité différents éclairages, de l’évolution des règles du droit à la vulgarisation des savoirs psychologiques sur la « place du père ». L’approche démographique et les premiers résultats des enquêtes empiriques menées sur la paternité « en solitaire » permettront d’éclairer des situations inédites ou mal connues, de la résidence commune des pères et des enfants aux situations de « monoparentalité » masculine succédant à certaines ruptures conjugales.

9h – Introduction (Agnès Martial, Anne Verjus, Marie Vogel)

 Présidence : Anne Verjus, Laboratoire Triangle

9h30 – Elisabetta Ruspini, Université de Milan-Bicocca, Milan

Paternités en Italie  : continuités et changements

10h15 – Laurence Brunet, Centre de recherches « Droit, sciences  et techniques », Université Paris 1

La place du père dans le droit français de la filiation  : quelles évolutions ?

11h- Pause

11h 15- Marie Vogel, Laboratoire Triangle, École Normale Supérieure, Lyon

La « place du père » selon les psychanalystes de Psychologies Magazine (2010-11) : cadrage et usages 

12h30-14h – Pause déjeuner

Présidence : Renaud Orain, IDUP, Université Paris 1

 14h – Laurent Toulemon, Institut National d’Études Démographiques, Paris

Les enfants qui vivent avec leur père vivent-ils aussi avec leur mère ?

15h – Agnès Martial, Centre Norbert Elias, Marseille

 Ruptures conjugales et monoparentalités au masculin

16h30 – Fin des travaux

Contact : Agnès Martial (agnes.martial@univmed.fr)

 

paternités « précaires  » et soutien social : un article intéressant

Pour faire écho au billet d’Anne, voici un autre article facile d’accès, qui fait état d’une recherche menée au Québec auprès de pères séparés demeurés très « engagés » auprès de leurs enfants.

Francine L. Allard, Amélie Bourret, Gilles Tremblay, Marc Bergeron et Isabelle Roy, « Maintien de l’engagement paternel après une rupture conjugale : point de vue de pères vivant en contexte de pauvreté », publié dans la revue électronique Enfances Familles Générations en 2005.

Les hommes rencontrés n’ont pas seulement bénéficié des services communautaires québécois. Ils ont également fait de leur statut de père  un support de valorisation sociale plus efficace que le rapport à l’emploi, dévalorisant, dans leurs cas, du fait de l’absence ou de la précarité du travail.

Une piste à creuser …

Voici le lien : http://www.erudit.org/revue/efg/2005/v/n3/012537ar.html

Quand les pères sont chefs de famille monoparentale

Je trouve, en recherchant de la documentation sur l’implication des pères dans la famille conjugalo-domestique (celle qui précède la séparation), un article qui ne figure pas dans la biblio de notre programme de recherche. Je me permets de l’indiquer, à toutes fins utiles :

Monique Mousseau-Glaser, « A propos d’une recherche québécoise sur le soutien social accordé aux pères chefs de famille monoparentale », in Recherches féministes, vol. 7, n°1, 1994, pp. 139-144.

On peut le trouver sur internet, bien sûr, puisque ce numéro de Recherches féministes est en ligne. En cliquant ici, vous pourrez tomber directement sur l’article.

Voici le résumé de l’auteure : « Une approche comparative entre les pères et les mères de famille monoparentale constitue un défi, car elle exige, d’une part, un contrôle serré sur la sélection des sujets à l’étude et, d’autre part, une interprétation des résultats qui tient compte de différences de sexes pour diverses dimensions tant socio-économiques que psychosociales. »

Anne Verjus

Paternité et séparations conjugales : approches pluridisciplinaires

Notre première journée d’étude aura lieu le 17 novembre 2009 à Paris, où l’INED nous fait l’honneur de nous accueillir. En voici le programme :

Paternité et séparations conjugales : approches pluridisciplinaires

ANR Pères en solitaires. Paternités contemporaines et nouvelles trajectoires familiales (ANR-08-JCJC-0057-01)

17 novembre 2009

9h30-17h

Institut National d’Etudes Démographiques

133, Boulevard Davout 75020 Paris, Salle 111

9h30-10h

Introduction (Agnès Martial, chargée de recherche, CNRS, SHADYC, Marseille)

10h-10h45

Laurent Toulemon, Directeur de recherches, INED, Paris.

« Co-résidence des pères et des enfants : tenir compte des gardes partagées »

10h45-11h30

Carles Xavier Simó Noguera, Département de sociologie et d’anthropologie sociale, Faculté de Sciences Sociales, Valencià.

« Paternités rompues d’après l’approche biographique »

11h30-11h45 : pause

11h45-12h30

Renaud Orain, Post-doctorant, Shadyc.

« Des pères insaisissables ? Visibilité et invisibilité des pratiques sociales autour des paternités « en solitaire » dans des milieux touchés par la précarité ».

12h30-14h : pause déjeuner

14h-14h45

Céline Bessière, MCF Université Paris-Dauphine IRISSO / CMH, Emilie Biland-Curinier, Post-doc CNRS au CMH, Sibylle Gollac, Agrégée répétitrice à l’ENS, Hélène Steinmetz, Agrégée répétitrice à l’ENS.

« Manières d’être père, manières d’être mère dans les audiences aux affaires familiales »

14h45-15h : pause

15h00-16h15

Aurélie Fillod-Chabaud, doctorante à l’Institut Universitaire Européen (Florence, Italie).

« La paternité militante : redevenir père après une séparation conjugale.  Enquête à l’association SOS PAPA »

16h15 -17h : discussion générale

17h : fin des travaux